La Fondation Foch au service de Bertrand de Broc

En France, le système des fondations remonte à l’Ancien Régime. Mais il a eu à subir plusieurs périodes difficiles, suite dans un premier temps à son interdiction par la révolution française. Puis, après son rétablissement par Napoléon I°, en raison des grandes crises de la première moitié du XX° siècle, qui ont fini de le mettre à mal. La Fondation Foch est une des rares fondations à avoir survécu au second conflit mondial.

La Fondation Foch, un support pour la recherche

Crée en 1929 à l’initiative de personnalités américaines et françaises, tels que Bernard Flursheim, Justin Godart, Madame Jacques Balsan et la Princesse Edmond de Polignac, la Fondation Foch est à l’origine de l’Hôpital éponyme inauguré en 1937. Après les vicissitudes du second conflit mondial, la Fondation reprend en main la gestion et la rénovation de l‘hôpital en 1996. D’autre part elle soutient également la clinique chirurgicale du Val-d’Or à Saint-Cloud et une école d’infirmières à Suresnes, parties intégrantes du Groupe Foch.

Les dons et legs, dont la bonne gestion procure une pérennité dans les soutiens apportés, constituent l’essentiel des sources de revenus. Ils sont intégralement consacrés à l’assistance aux programmes de recherches et à l’accès aux soins médicaux et chirurgicaux pour tous, y compris les plus défavorisés. Initiatrice dans l’assistance psychologique en milieux hospitaliers, la Fondation Foch place toujours l’humanisation des parcours de santé au cœur de son travail. Pour satisfaire cet objectif elle a lancé en 2015, une grande enquête nationale auprès des personnes hospitalisées ou de leurs proches.

Consciente de la valeur des formations de qualité pour les intervenants hospitaliers, elle participe depuis juin 2014 au financement d’un centre de simulation intégré à l’Hôpital Foch. Ceci dans un but de formation, tant initiale que continue, au profit des professionnels des établissements de santé de l’Ouest parisien. Il importe enfin de préciser que la Fondation, reconnue d’utilité publique, assure une transparence totale quant à la gestion des dons et legs qui lui sont transmis. Ceux-ci étant entièrement consacrés aux buts qu’elle s’est fixés.

L’Hôpital Foch, suit le bateau de Bertrand de Broc

Certaines personnes pourraient voir les courses au large, comme un amusement médiatique et les skippers comme de grands enfants, auxquels l’on confirait des jouets de haute technologie. Il n’en est rien. Bien au contraire, ils sont entre autres à la pointe de l’expérimentation des techniques de santé. Les conditions extrêmes dans lesquelles ils évoluent, au même titre d’ailleurs que les astronautes, les pilotes de chasse ou les plongeurs hyperbares, offrent à la recherche médicale un champ important de découvertes et de compréhension des mécanismes physiologiques et psychologiques. Mis par la suite au service du plus grand nombre. Aussi l’Hôpital Foch a-t-il souhaité participer à l’aventure du skipper Bertrand de Broc et de son bateau des professionnels de santé.

La Fondation Foch qui gère l’Hôpital éponyme, a ouvert ce dernier au navigateur et à son coéquipier Marc Guillemot pour la préparation. Dans un premier temps par un bilan complet de santé, puis pour assurer le suivit médical durant la Transat Jacques Vabre. Ainsi que des courses à venir durant les deux prochaines années. Outre l’aspect d’assistance individuelle des skippers, l’Hôpital Foch compte retirer de ce suivi un ensemble de données médicales, qui lui serviront dans le cadre de l’amélioration des pratiques et processus médicaux, qu’il met en œuvre journellement au profit du plus grand nombre.

Entre autres paramètres, seront comparés les bilans pré et post courses, pour vérifier la pertinence des conditions de préparation et de suivi des coureurs. Grâce à cela, il sera possible d’adapter les résultats dans le cadre de la préparation préopératoire, ainsi que dans les traitements au long-cours pour les patients des services d’oncologie.

Au vu de ce qui précède, nous aurons compris l’importance de ses « challenges de l’impossible » que constituent les courses au large, pour la recherche médicale et l’amélioration générale des parcours de santé.

Ainsi la Fondation Foch, tel le chef d’un orchestre, et grâce aux soutiens ciblés qu’elle apporte aux professionnels de santé, permet d’écrire de nouvelles partitions dans l’avancée médicale.

bertrand-de-broc-r-312-0